On ne va pas se mentir… (épisode 5)

Comme pour paraphraser Bourvil dans La Grande Vadrouille : « Y a plus d’hélice hélas… c’est là qu’est l’os ! ». C’est la situation dans laquelle nous sommes.

En effet, à Jouarre nous avons nous aussi notre EPR. Il est un sujet qui promet d’être un condensé d’Exaspération Pressurisée hautement Réactive… et tout comme à Flamanville, la Micro-Crèche dont nous parlons sera un fiasco financier monumental.

Dans un article de la Marne, en date du 3 mai 2018, le Maire interviewé évoquait une réalisation dont le coût allait approcher les 600.000€ et que le montant des subventions accordées permettait d’évaluer le reste à la charge de la commune autour de 270.000€.

L’approximation est un vrai métier quand il s’agit de masquer une disgracieuse vérité !

Rappelons que la Micro-Crèche a été conçue pour accueillir 10 enfants et qu’elle a été bâtie en lieu et place d’un projet de Centre de Loisirs que la majorité municipale sortante appelait de ses vœux.

Cependant, l’actuelle majorité, nimbée des qualités autoproclamées d’une équipe de gestionnaires éclairés, avait dès 2014 estimé que le coût du projet était exorbitant (4827€/m2) et qu’il était 3 fois plus élevé que le prix du marché.

 

Un tel esprit de discernement qui flatte la sensibilité du contribuable ne pouvait que susciter respect et admiration ! nous pouvions dormir tranquille… nous étions entre de très bonnes mains !

Mais nous allions vite constater que cette équipe, c’est l’hôpital qui se fout de la charité…

Car l’os, hélas, c’est que la Micro-Crèche n’a pas coûté 600.000€ comme annoncé pudiquement du bout des lèvres, ni 700.000€… ni même 800.000€. La Micro-Crèche de Jouarre ainsi que ses aménagements extérieurs inachevés a coûté la bagatelle de :

 831.476,76€.

Constaté au chapitre 23 – dépenses d’investissement, page 6 – budget précédent : 612.961€ + Reste à réaliser 2018 : 218.515,76€.

On retrouve dans le détail ces 2 écritures aux pages suivantes :

  • Page 15, section d’investissement, chapitre 23, article 2313 – construction en cours sur sol propre : 612.961€.
  • Reste à réaliser (RAR) en page 8, chapitre 23, articles – immobilisations en cours, et en page 20 (Budget 3/3), articles 2313 + 2315 : 218.515,76€.

chapitre 23 – dépenses d’investissement, page 6

Les « restes à réaliser » (RAR) sont des dépenses qui s’appuient sur un engagement juridique (délibération, contrat, bon de commande, marché…) mais non mandatées. Elles sont à rattacher à l’année N – 1. 

Est-il utile de rappeler que cette fantaisie est financée par nos impôts ?… Car subventions ou pas, l’argent public sort toujours de la poche du contribuable… !

Cet équipement a bénéficié de 3 subventions pour un total de 243 634€ :

  • État : 113.634€
  • CAF 77 : 120.000€
  • MSA : 10.000€

Le reste à la charge de la commune ne sera donc pas de 270.000€ comme prétendu mais de :

587.842€.

Or, le Maire, toujours dans le même article de la Marne daté du 3 mai 2018, assurait que le reste à la charge de la commune serait amorti par les loyers perçus auprès de l’association qui gère la Micro-Crèche.

La superficie exigée pour ce type d’équipement est de 100m2 pour 10 places créées et de 120m2 conseillés. Nous retiendrons avec largesse une superficie de 150m2 et un loyer volontairement prohibitif de 10€ le m2 pour une structure associative.

Plus de 32 années de loyer seront donc nécessaires pour amortir un investissement désinvolte et hasardeux. Autant dire que tout ceci n’est pas sérieux car ce sont 2 générations de Jotranciens qui devront cracher au bassinet pour éponger !

 Quant au prix de revient total de cette réalisation rapporté au nombre de mètres carrés (831.476€/150m2 estimés), et hors aménagement des extérieurs où tout est à l’arrêt et rien n’est terminé, c’est de la très haute voltige…

 5543€/m2.

 C’est 15% de plus que le projet précédent qui avait été copieusement raillé par notre talentueuse équipe de cosmonautes. Depuis le début de ce mandat ils sont passés maîtres dans l’art d’explorer l’infiniment grand : dépenses de fonctionnement, dépenses d’investissement, dette, impôts… largesses et festivités !

 Mais au diable l’avarice… et pensez à réserver pour l’inauguration de la Micro-Crèche… les petits fours salés (eux aussi) sortent tout droit de votre poche… !

Vous avez raté les premiers épisodes ? : épisode 1 - épisode 2 - épisode 3 - épisode 4

Une pensée sur “On ne va pas se mentir… (épisode 5)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *