Quel avenir pour les associations locales ?

La crise sanitaire que nous traversons depuis plus d’un an, bouleverse le quotidien de tous les français et impacte la vie associative de notre pays.


L’inquiétude est énorme sur les trésoreries : déjà très fragiles depuis plusieurs années, elles sont aujourd’hui en danger. Beaucoup d’associations redoutent même une mise en liquidation. Les activités sont parfois encore aujourd’hui à l’arrêt, donc les recettes aussi. Certaines sections sportives dites  en extérieur ont tenté de maintenir leurs activités depuis la rentrée de septembre 2020 en s’adaptant aux consignes gouvernementales. Beaucoup d’associations ont fait preuve d’une capacité d’adaptation, d’innovation, et de solidarité. Si la situation actuelle est préoccupante, les inquiétudes pour le futur proche sont également réelles.


Des inquiétudes au niveau des reprises des compétitions, ainsi que sur les possibilités qui seront données à organiser des manifestations dans des espaces fermés (clubs ludiques et culturels).
Les responsables d’associations s’inquiètent également pour la prochaine campagne d’adhésion. Il est fortement envisageable que les licenciés, les parents de licenciés soient sur la défensive au moment de valider les inscriptions en septembre prochain.
Beaucoup d’associations ont pu maintenir en septembre 2020, un prix d’adhésion identique qu’en septembre 2019, chaque licencié ou adhérent comprenant le contexte.


La situation sera différente en septembre 2021. Beaucoup de personnes demandent des remboursements sur la saison qui se termine et les tarifs pour la saison prochaine devront être très attractifs.
Le monde associatif n’avait pas besoin de cela, tellement il est difficile de faire vivre un club, de construire des projets, de fidéliser des adhérents, des bénévoles, des entraîneurs, des parents qui accompagnent, des dirigeants qui s’investissent sans compter….
Aujourd’hui, toutes les associations, qu’elles soient fortement ou modestement impactées par la Covid-19, ont hâte de reprendre leur activité pleinement. Cette reprise sera même primordiale pour les personnes qui souffrent de solitude et d’un manque de lien social sans oublier l’intérêt sur la santé physique pour les activités sportives.


Cette fin de saison, et plus globalement la rentrée de septembre sera un évènement à ne pas manquer. Une reprise réussie ne pourra s’effectuer que sous les conditions suivantes;
Le maintien des subventions: les collectivités, mairies, communautés de commune ou autres agglomérations devront être présents et répondre favorablement aux demandes de subventions qui sont toutes motivées.
Un sponsoring fidèle: les entreprises, petites ou grandes, doivent malgré le contexte être également fidèle dans leur soutien. Il n’y a pas de petits dons, il n’y a que des soutiens.


Des aides financières supplémentaires: en plus des subventions, les collectivités doivent pouvoir aider davantage. Aider un club qui est en difficultés financières, soutenir les manifestations extraordinaires qui seront nécessaires pour renouer avec les adhérents. Le droit à la culture, au sport, aux activités ludiques et plus globalement au lien social devrait être un droit essentiel, vital. Les familles devraient pouvoir être financièrement aidées pour les adhésions.


Adapter son activité au contexte: Comme dans beaucoup de domaines, il y aura un avant et un après, crise sanitaire. Pour au moins les deux prochaines saisons, de nombreuses associations devront adapter leur activité, leur capacité d’accueil, et autres modalités.
Du lien entre les associations : les associations doivent de plus en plus être solidaires, être en lien, mettre au profit de tous les savoirs, moyens et idées. Des organisations communes devront être facilitées, des aides de bénévoles, du prêt d’espace et de matériel.


Vive le monde associatif .

Rodolphe

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.