Un tissu associatif tributaire de la volonté municipale

            En ce mois d’octobre j’ai une pensée particulière pour toutes nos associations sportives, artistiques, culturelles de notre commune et de notre agglomération.

Le mois de septembre est passé, un mois particulièrement important puisqu’il est généralement synonyme de reprise d’activité, de campagne d’adhésion, de présence dans les différents forums et d’une mise en place organisationnelle des bénévoles, dirigeants et autres entraîneurs.

Pour avoir été moi-même président d’un club sportif, j’ai de fait une pensée particulière pour tous les présidents qui entament cette année avec beaucoup de responsabilités.

Une association est un groupement de personnes autour d’un but ou d’un intérêt commun. Des personnes bénévoles qui donnent de l’énergie, du temps et du savoir au profit des autres.


En réfléchissant sur ce milieu associatif Jotrancien, je me pose un certain nombre de questions.

Tout d’abord j’ai recensé les structures que nous avons sur Jouarre 9 associations que la mairie qualifie dans la rubrique « art et culture », 13 pour le « sport », 3 dites « sociales » et 4 classées bizarrement en « divers ».

En regardant attentivement toutes ces sections je me suis demandé ce qui les réunissait !

Et bien en dehors d’une volonté commune au profit des jotranciens… Pas grand-chose…

J’ai pu constater au dernier forum des associations que les gens se connaissaient à peine… Cette manifestation est en fait la seule occasion pour ces associations de se retrouver au même endroit, au même moment.

Je pense que le monde associatif ne peut fonctionner seul et isolé comme par le passé.

Par mon expérience je pense qu’il manque du lien entre ces clubs. Du partage de temps en commun afin d’échanger sur les préoccupations, projets ou fonctionnement.

Qui mieux qu’un dirigeant pourrait aider un autre dirigeant ?

À Jouarre nous ne sommes pas très bien équipés au niveau des infrastructures ce qui engendre que les associations sont dispersées et donc éloignées.

Pourquoi ces clivages ? Y a-t-il un intérêt ?N’y a-t-il pas des choses à faire ?Des réflexions à mener ? Des propositions à faire ?

Pour cela il faudrait que la mairie assure un rôle de « rassembleur » et de « chef de fil ».

Les organisations avec des partenaires extérieurs sont souvent décidées en mairie mais sans concertation et sans participation de nos clubs.

Dernièrement, une personne qui a organisé un évènement sportif sur Jouarre m’a exprimé sa déception, expliquant que la mairie l’avait sollicité pour « donner un coup de main » en raison de son savoir-faire.

En réalité il s’est retrouvé quasiment seul à mener ce projet. En m’expliquant cela il me dit avec déception « je pensais que des clubs de la commune allaient participer à cette organisation ».

Faut-il encore que ces clubs soient sollicités et consultés …

Personnellement je pense que beaucoup de choses sont possible à Jouarre et dans ses hameaux, mais faut-il encore que ce soit une volonté de politique municipale.

Logiquement je suis donc allé voir les engagements que nos élus actuels avaient mentionné dans leur programme de campagne.

  • « Créer une fête des sports »: Pas fait
  • « Aider les associations dans leurs projets »: Résultat, des clubs ont été contraint a quitté les installations de la commune
  • « Répartir équitablement l’attribution des subventions » Sur quelle règle ? mon club est passé de 5000 à 250 euros pour être devenu un club de l’agglomération. En effet Monsieur le Maire a pu me rappeler qu’il était contre cette agglomération et que par ce fait, il n’allait pas subventionner ce club « agglo » estimant que c’était à cette nouvelle organisation de le faire.
  • « Recréer un terrain de pétanque » La photo parle d’elle-même.
  • « Permettre à des associations de sortir de leur sommeil» la pétanque citée en exemple dort encore profondément. 


 

Le sujet du monde associatif est passionnant et me passionne. Des choses sont possibles au niveau de la mairie pour faire différemment, pour faire mieux, pour faire dans l’intérêt de nos précieuses associations.

Le monde associatif n’est pas 1 et 1 et 1 et….Mais 1 +1+1+…. Je veux croire en une amélioration future…

Rodolphe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept that my given data and my IP address is sent to a server in the USA only for the purpose of spam prevention through the Akismet program.More information on Akismet and GDPR.